Commune de Saint Jean Lagineste, 46400, Lot

Header image

Le mot du Maire

Bienvenue sur notre site internet qui a pour ambition de faire mieux connaître notre commune et donner quelques informations pratiques à nos ressortissants et v...

Vous êtes ici : Accueil /La commune / Un peu d'histoire

Un peu d'histoire

Le département du Lot compte 340 communes. Saint-Jean-Lagineste porte le numéro 339 dans le classement INSEE !!!

Historique

Et oui! Saint-Jean-Lagineste est l'avant dernière commune du département a avoir été créée! La plupart des communes sont issues de la transformation des paroisses lors de la révolution. Mais tout au long du 19ème et début 20ème des scissions à l'intérieur de certaines grandes communes donnèrent naissance à de nouvelles. Ainsi naquit Saint-Jean-Lagineste. La scission était programmée depuis longtemps mais la transformation en commune échoua plusieurs fois.

En 1840 on avait construit à Lagineste : petit hameau de Saint-Médard de Presque une église. Autour de cette église dédiée à Saint-Jean Baptiste fut créée en 1848 une paroisse portant le nom de Saint-Jean-Lagineste regroupant de nombreux hameaux des communes voisines. Les habitants de la paroisse ayant leur église, leur cimetière, leur école mais rattachés ailleurs administrativement demandèrent à maintes reprises la création de la commune.

En 1929, Lagineste était devenue section de Saint-Médard de Presque mais rien n'avait été réglé pour les hameaux des communes voisines.

Création de la commune de Saint-Jean-Lagineste

Grace à l'élection à l'assemblée nationale d'un enfant du pays, notre commune vit le jour le 16 juin 1948. On l'appela Saint-Jean en l'honneur de son saint patron et Lagineste pour lui rappeler ses origines.

Elle a été assemblée comme un puzzle avec des pièces prises aux communes voisines.
D'abord une grande partie venant de Saint-Médard de Presque constituée des hameaux de Lagineste, Lavergnole, Combe Farrat, Taumont, Lavalade, Donat Haut et Bas, Pech Rimat, Répialou, Champ de Pons, Le Causse, Lacombe, Maison Rouge jusqu'aux abords de Mas Vergnet.
Une autre plus petite issue de Saint-Jean Lespinasse avec les hameaux de Pépuriot, Marot, Benne, la Blancherie et le Sireys.
Une troisième donnée par Saint-Vincent du Pendit avec Trémenouze et la Bombe.
Une quatrième tirée de Saint-Céré avec Cantaloube et des terres situées entre la Maynardie et la Blancherie.

Le hameau de la Roume faisait parti de la commune d'Aynac. Ce n'est qu'en 1962 que les lieux-dit la Roume, le Pradou et le sanctuaire de Saint-Joseph viennent s'ajouter à notre commune et lui donnèrent sa forme définitive.

Politique

Le 25 juillet 1948 furent organisées les premières élections municipales : MARCILLAC Victor, BARRAT Raymond, TURENNE Faustin, MERIT Henri, SOULHOL Raymond, THAMIER Henri, ROUQUIE Emile, TAURAN Jean, ROUGIE Paul, CLAIR Jeanne et VAYSSIERE Louis furent les premiers conseillers municipaux de Saint-Jean-Lagineste.

Le 1er août 1948 Henri THAMIER devint maire et le demeura jusqu'au 1er juillet 1949 remplacé par Emile ROUQUIE.

La commune fut inaugurée le 22 août 1948.

pdf Imprimer recommander

Agenda

Voir tout l'agenda

Aucun évènement.